La france (itinéraire d'une polémique)

Publié le par NoBass

Du rire aux lamres,graver dans la roche
on a pas sortit les armes,juste parler a nos proches
Pour les grands et les mioches,les beaux et les moches,
on a pas quitter le port,juste remplis un peu nos poches
nos morceaux en rotation sur les ondes et on graille,attention
nos concerts sont noir de monde,
y a de l'ambiance,de la femme mais peu d'ennuie
on a vus venir nos fans,mais pas vu venir l'ennemi
cette unitée radicale devenue indentitaire en veritée,
qu'aimerai nous sauter nos cartes d'identitées
ce qu'ils scandent est cendrée,
fait la guerre a des (?????)derrière un clavier
Leurs propagandes est sur le web
Ils parlent de libérées la France de cette islamisation
apellent à brulé les mosquées et a la mobilisation
Ils ont repris nos textes mais déformés nos propos,
sortit des phrases de leurs contextes en nous traitant de fachos
s'acharne,ils insistent mais que dire,que faire?
Nous sommes traités de raciste par les gosses a Hitler,
les futurs nazi allergique à la couleur
a l'extrême droite,votre discoure a fait fureur
Et je n'crains plus votre leader a des cornes
car jean-marie vous manipules,vous avez dépassez les bornes
vous portez sa haine et sa foie de damné
vous vivez dans la peine cacher derrière une croix gammée

refrain

La France est une farce et on s'est fait trahir
Tu sais,ils ont tentés de nous salir
Oui,moi j'ai parler de garce,notament de la France
Ils m'interdisent d'le dire en face
mais t'inquiette ,je le pense
Accusé d'inciter a prendre les armes,
mais ce texte n'etait qu'un signal d'alarme
Messieur,comprenez le sens de notre discour
ne pas confondre un appel au meurtre et un appel au secour

Puis ils se sont mobiliser,
même organiser apellant leurs millitants à millité,a nous méprisés
nous traitant de frisé
balancant leurs tracts dans nos concerts,
ils disent que notre rap fou le cancer
Ils parlent d'appel aux meurtres mais arreter vos conneries,
leurs reseaux est celui de maxi brulerie
oui,moi j'ai parler de ministre,mes les mots n'sont pas des actes
pourtant eux,on voulu fumez Chirac
Mate sur chacune de nos dates,ils se changent en détracteur
s'en prennent aux spectateurs,même aux organisateurs
Ils font signés leurs pétitions en série,
qui serviront a mettre la pression en mairie
Puis les voici déboulés,s'a en deviend délicat
épaulé par la police,enfin,un d'leurs sindicat
là,les schmits réagissent,nous voici dans leurs lignées
ils se disent indignés et veulent eux aussi nous insignés
Là tout ce précipite,quel formidable gâchis
On nous traitent d'anti-flics,ils s'en plaignent à leur hierarchie
Mené par le bout du nez et manipulé par des fous,
v'la qu'une députée s'en mele pour faire une pierre,deux coups
Tomber dans un piège a loup tendu par l'extrème droite,
elle auraient pus s'en ecartés mais elle n'a pus s'ranger a part
Le rap qu'on deteint sur les flics qui sont montées au crénaux
d'leurs syndic'a Morano et de Morano a Sarko

refrain

Puis nous sommes traités de racistes,salis dans le J.T.
On parlent même d'anti-sémitisme,
juste histoire d'en rajouté
Là,les média rentrent en piste,nous attaque ou nous flattes
ils s'insistent parfois,afin de mieux nous abattrent
nous sommes forcer de nous défendrent,pour pas finir a l'abattoire
de répondre a ces accusations qui sont diffamatoires
Va savoir a quoi cet acharnement est dut
ça ne serait pas la même histoire sans autant de disque vendus
tant de tracas,tant de comparutions,tant de frais d'avocat,tant de juge d'instruction
forcer d'annulé la tournée,squatter le banc des accusées
coupable de pensé ou d'être un groupe a succès
c'est vrai nos mots sont durs mais en rien illégaux
vous les qualifiez d'impur car ils ne flattent pas vôtre égo
C'est juste un cri de colère d'un jeune au bout du rouleau
qui en veut a la terre entière car il est mal dans sa peau
Au lieu d'changé d'vocabulaire,il le dit avec ses mots
Au lieu d'aller foutre la demer,il preffere prendre un stylo
Il est choquant mais il n'a d'autres solutions,
il emploie des mots violent afin d'attirés l'attention
Monsieur le ministre,oui nos paroles vous déplaisent
mais que dire de celles de la marseillaise
En désacord avec la jeunesse que vous préfferé faire taire,
je peux comprendre que la vôtre est surement identitaire

Refrain
 

Publié dans Sniper

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article