Nirvana

Publié le par NoBass

Je sors de chez moi, salut mon gars
Tu sors de prison, dis moi comment ça va
Tu veux qu'j't'enregistre les nouveaux sons
Le dernier ministère et la première consultation
Tu veux être à la page, avant de rejoindre l'entourage
De ceux qui boivent du douze ans d'âge
Prisonnier du quartier, pris dans la fonce-de
Plus rien ne m'étonne, plus rien ne me fait bander
Depuis qu'j'ai la tête collée sur une pochette
Certaines font semblant de ne pas me reconnaître
D'autres me guettent, s'entêtent, m'embêtent, alors je les baise.. oh Ouais...
Et tout est si facile quand on marche dans sa ville
Même les bleus pour moi sont en série
J'veux changer d'air, changer d'atmosphère
J'vais m'fouttre en l'air comme Patrick Delawre
Me droguer aux aspirines façon Marilyn
Oh.. faut qu'je me supprime

REFRAIN : Comme beregovoy
Aussi vite que Sena
Je veux atteindre le Nirvana

C'est donc ça la vie
C'est pour ça qu'on bosse
Voir son gosse traîner dans l'quartier
Dans un poche, les feuilles OCB
Dans une chaussette, la boulette à effriter
Une cage d'escalier et le tout est roulé
Mais stone, le monde est stone
Il y a plus d'couche d'ozone et les seins des meufs sont en silicone
Tu rêves de pez, fini le guez
Un-deux-trois tu m'emmènes avec moi
Quatre-cinq-six cueillir du vice
Sept-hui-neuf dans ton cabriolet neuf
J'ai connu les bandes
Les gangs, les meufs de gang bande
et les gros bang, bang, bang...
Dans la tête de mes amis
N'y pensent même pas si tu tiens à ta vie
J'ai troqué ma famille contre ses amis
Et je me moque de ton avis
J'veux doper à la maradona
Car je suis triste comme le clown Zapatta

REFRAIN

Le docteur ne joue plus au fraudeur
J'achète des tickets par simple peur
d'avoir à buter un contrôleur
Je flirt avec le meurtre
Je flirt avec mon suicide
Vive le volontaire homicide
Je ne crois plus en dieu et deviens nerveux
A la Krichna, Bouda ou Jéhovah
Moi j'opte pour ma paire de plumard
Elle guide mes pas à pas
J'ai fait le bon choix, et j'y crois
Je n'ai pas touché mais caressé tous mes rêves
Je demande un trêve, le doc est en grève
Plus rien ne me fait kiffer, plus rien ne me fait marrer
De la fille du voisin, je suis passé
A de jolies mannequins très convoitées
Ma petite amie, elle est belle, elle est bonne
Elle s'appelle Brendi Kinon, si tu veux j'te la donne
Car plus rien ne m'étonne
J'en ai marre de meufs, j'en ai marre de keufs
C'est toujours la même mouille, toujours les mêmes fouilles

REFRAIN

Publié dans Doc Gyneco

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article