Dans ma rue

Publié le par NoBass

Ma rue est bourrée de vices
À chacun ses délices, à chacun sa 8-6
Dans ma rue, les lascars se serrent la main
Ce n'est pas comme dans le Show-biz
Où les mecs se font la bise
Dans ma rue, les chinois s'entraident et se tiennent par la main
Les Youpins s'éclatent et font des magasins
Et tous les lascars fument sur les mêmes joins
Dans ma rue, c'est une pub pour Benetton
Et tout le monde écoute les mêmes sons à fond
Mangeurs de cachers ou de saucissons..ouais..
Dans ma rue, je suis posé, je marche tranquille dans la ville
J'esquive les civils et reste le patron du style

Refrain
À chacun sa banlieue, la mienne, je l'aime
Et elle s'appelle le 18ème

Dans ma rue, pour communiquer il faut être trilingue
Et faire attention quand on marche sur des seringues
Se méfier des dingues qui sortent leurs flingues
Dans ma rue, les péripatéticiennes craquent pour du Crack
Les pompiers les réveillent en leur mettant des claques
Personne ne veut tenter le bouche à bouche
Les clodos s'échappent pour ne pas prendre de douche
Dans ma rue, le vendeur de grecque veut nous empoisonner
Son huile est bizarre, sa viande est périmée
Comme moi l'épicier fait ses courses à E.D.
Il m'revend les mêmes produits
Que j'achète l'aprés-midi, 4 ou 5 fois plus cher
La nuit dans ma rue, ça vole, ça viole
Mais qu'est-ce que tu veux, à chacun sa banlieue
La mienne je l'aime et elle s'appelle...

Refrain

Porte de la Chapelle : Terminus
Tout le monde descend, reste ou prend son bus
Bienvenue dans ma rue,
Où la crasse colle à tes pieds sur le trottoir comme de la glue
Bienvenue dans ma rue,
Où les pigeons meurent dans le caniveau
À force de manger du dégueulis de toxicos
Dans ma rue, autant de flics que de mecs cocus
Les coiffeurs racontent des blagues aux dealers
Les policiers donnent des planques aux voleurs
Le facteur aide le macro à relever les compteurs
J'ai été élu président de ma rue
J'ai placé mes ministres
Tout le monde est corrompu..oh...

Refrain

Publié dans Doc Gyneco

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article