Jungle Fever

Publié le par NoBass

Elle vient de la cote pavée la haute sock toulousaine

La Jet 7 de gavée qui se moque de la Toulouse haine

Lui vient des bas quartiers où l’on smoke à toute heure

Se moque de la police comme des lois que l’on smoke à toute heure

Belle bourge aux boucles d’or sort

Arabe de quartier plein de billets qui mange pas de porc

Ca fait scandale dans les familles de la haute

Papa n aime pas les bicots et les nègres sauf dans le sport

Eux ils s’aiment comme dans la cour de récréation

L’arcade éclate dans ses bras il prend un peu d’affection

Soldat des rues elle aime le voir avec sa section

Cramer des buzz sortir vainqueur de ses bastons

Elle fut la seule les jours d’hiver au parloir

Quand il tomba 12 mois un soir où il devait se voir

Elle fut la seule à dire je t’aime dans les lettres

Elle fut l’être le plus sûr quand il pleurait en cachette


Refrain :Voix :Dadou et Diesel/Texte : Dadou

Jungle fever

Dans son corps elle trouve de la chaleur

Dans ses bras il voit les jours meilleurs

Jungle Fever

Quand on s’aime on est de quelle couleur

Quand on souffre est-ce la même douleur


[Voix Diesel/Texte Diesel]

Sa peau d'ébène reflète son visage ivoire

Il est blanc, elle est noire

Et beaucoup de frères ne supporte pas de les voir ensemble

Trop souvent leur amour tremble

Quand le soir, une bande de types manque de leur mettre une trempe

Leur amour est ambitieux pour cette époque

Y a qu'à voir dans la tête des gens ce que leur amour évoque

Ça parle de ghetto courtisane avec un pigeon

De petit blanc, qui manque de respect à la black nation

Mais tout ça c'est archi faux

Et ils s'en foutent les liens qui les unissent sont plus solides qu'une poutre

On parle ici de choses simples

Leur choix se situe au-delà des races et des teintes

Pour lui, chaque regard est comme une réflexion

Amoureux certes, mais, pour sa mère, cette fille est un affront

Elle, elle coule dans un semblant d'intolérance

Papa ne veut pas de sang blanc dans sa descendance


Refrain : Voix :Dadou et Diesel/Texte : Dadou


[Voix Dadou/Texte Dadou]

Ils connaissent les règles tradition religion

Mur invisible qui déchire les plus grandes nations

Amour béton s’aimer sur un lit de blasphème

Renoncer à leurs familles pour pouvoir dire je t’aime

Il n’en peu plus d’un père qui fuit son regard

Elle n’en veut plus d’une mère qui ne veut rien savoir peuvent t ils s’aimer

Quand la famille crée des tensions

C’est Palestine Jérusalem dans leurs émotions


[Voix Diesel/Texte Diesel]

Les larmes coulent

Trop de querelles ces derniers temps

La haine jaillit des volcans pour une poignée de pigment

Le cœur est fort, mais les méprises brisent le moral

Fin proche,

Leur relation se fracture comme une cervicale

Trop peu de liberté quand on décide de s'isoler

Hier déjà tous deux se regardaient d'un air désolé

L'amour n'a pas de prix, mais le voilà brisé un dernier baiser

Tous deux se quittent sans se retourner

Publié dans KartelDoubleDetente

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article