Le départ

Publié le par NoBass

-Bonjour ,alors comment ça va ce matin?

-Mieux qu'hier ,moin bien que demain docteur

-alors le grand jour c'est pour demain?

-A c'qui parrait hein

-Mais si ,mais si

-J'allais jeter l'éponge
Alors qu'il y avait d'l'espoir à essorer
Maintenant, je saurais
Quoi faire de ma vie, le sort est
Que ma mère et mes proches
Dans leur estime, je parais haut
Qu'ils sont tous parés au
Départ court comme un paréo
Le départ de mon âme
Que mon cœur joue plus au tam-tam
Que s'ouvre sésame
Que Dieu me garde auprès de ses âmes
J'ai perdu plus de temps
Que d'anticorps ici
Tu sais le décor ici
Ne m'orne pas tout ce qu'il y a dehors ici
dis au bonheur,demain je me fiance
Puis me marierai, avec la fidélité comme alliance

-Ce n'est qu'un sursis en tant
Que porteur du virus faut te protéger
Sur ce t'es une mine, dans une bataille
Pour tous t'es un danger
C'est grâce au progrès de la médecine
Et pas au miracle du ciel
Que tu n'entends plus la pluie mouiller ton sort
Que tu vois la vie en arc en ciel
Les cils de ta mère vont
Connaître la sécheresse d'un amour retrouvé
Bon je te laisse, j'ai d'autres patients
Qui eux aussi ont la joie à retrouver


- Bonjour

-!! j'vous ai pas entendu rentré

-J'vois qu't'as retrouver l'sourir

-ouai l'docteur m'a dis que j'sortait demain


-Attends je résume !!
ton désert hébergeait un oasis
Et ton doc t'as offert une gourde
Attends faut que je te dise
dans ton cas c'est aussi simple qu'à Lourdes
Au fait ton oncle m'a parlé de toi hier soir
"Alors il va bien ? "
T'inquiète pas tu vas pas tarder à l'revoir
Il disait qu'tu recrait l'hiver dans les seringues
on glande dans tes veines
Que ton sang ,le sang d'un autre te rend dingue
un autre qui crie qu'ta pas d'veinne
je sent le rouge à ongles de ta maladie
mais la y a pas de dissolvent
c'est pour ça qu'j'suis la


-Attendez je comprends plus rien ! ! TOC ! TOC ! TOC !

-Entrez !

Vicenzo

-Alors comment ça va depuis ce matin
Pas trop ennuyé
Dossier 0K, moral 0K
Pour votre départ demain c'est 0K
J'vous dis au revoir on s'quitte
J'pense pas vous revoir demain
De vous, prenez-soin et dites-vous
Que je serai là en cas de besoin

-Docteur c'est vrai que sans vous
Mon corps aurait ete sans vie
Je crois que sans vos
Soins l'espoir serait sans vue

-Dans ce monde chacun
De tout le monde et tout le monde a besoin de chacun
Si j'avais été dans votre cas
J'aurais aimé qu'on me traite comme un humain

- Au fait docteur ,avant qu'vous partez ,j'voulais vous présente...

- Présenter qui ?

-T'fatigue pas il peut pas me voir
D'ailleur seul ceux qui doivent m'accompagner peuvent me voir…

-vous accompagner où? qui ?moi ?quoi?

-Ah! les yeux des mortels de gros glaçons
Pour une étincelle fondent en larmes mais passons
se plaindre chez eux c'est une passion


-Mais à qui vous parlez ,pourquoi vous pleurez ?

-A cause de la gourde percée que vous m'avez donnée

-De quoi vous parlez ?

-Laissez tomber
Toi, j'ai à te parler
Moi je dois sortir demain
C'est pas toi le médecin

-Arrêtez de divaguer
vous allez sortir et reprendre une vie normale voyons

-pas confondre  le confort dans la maladie et la guérison
mais pourquoi tant de manière?à croire vous tenez ça d'famille
en tout cas là c'est l'heure et... j'crois qu'il faut qu'ont partent
faut partir

-Partir sans faire la villa à ma mère
Partir sans dire au revoir à mes frères
Partir sans faire partie de la terre
Partir sans avoir fait une prière

Publié dans Psy 4 de la rime

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article